Le décalaminage moteur est nécessaire due au phénomène d’accumulation des particules de suie qui se dépose sur les parois du moteur. Depuis l’origine du moteur à explosion nous sommes confronté à cette problématique, comment évacuer le dépôt des résidus de carburant que l’on brule pour générer le mouvement du véhicule.  

Décalaminage diesel ou essence même combat ?

Pour répondre de manière courte oui, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Un moteur classique doit redistribuer les gaz brulé pour entrainer une pression qui met en mouvement les rouages du véhicule. A l’évidence on doit évacuer la résultante de ce changement d’état chimique (carburant > gaz), l’essence et le diesels sont visqueux et le gaz qui est produit l’est naturellement. 

La méthode pour décalaminage moteur qui marche le mieux en 2020 :

Méthode numéro un et indétrônable : utiliser un additif de carburant pour dissoudre la calamine qui se forme du pot d’échappement au reste du système moteur (vanne EGR, pistons, tuyaux, filtre à particule, turbo compresseur,…). Ça tombe bien c’est notre spécialité à Meca-run, n’hésitez pas à utiliser du C99 toute l’année et du P18 pour un premier décrassage.
Vous connaissez l’adage : un bouchon par plein pour vous assure la parfaite combustion et un impact de pollution minimal pour votre véhicule.

Méthodes alternatives : confier à votre garagiste votre véhicule pour un nettoyage “karcher” sur les pièces qui supportent cet usage… Au prix de l’heure d’un garage auto cette méthode peu facilement chiffrer très haut, de plus attention à l’usure et à la rouille pour le coup.

Rouler de sorte à créer un effet “pyrolyse”, rouler sur de grandes distances fait fondre les calamines en grande partie. Concrètement il faut faire de la route sur des longs trajets. Cette technique marche correctement pour ceux qui n’ont pas un usage citadin de leur véhicule et on l’occasion d’effectuer des trajets plus de 50 km chaque semaine.