Le Nettoyage anti-pollution des voitures, des moteurs diesels comme des moteurs essences implique directement l’installation de certains dispositifs comme notamment le filtre à particules ou encore les convertisseurs catalytiques.

En matière de pollution, les automobiles sont classés selon la norme Euro. À chaque nouvelle, norme, un nouveau dispositif nettoyage antipollution est ajouté. Et sans celui-ci, le véhicule n’a pas le droit de rouler. Découvrons quelles sont ces normes euro antipollution pour les voitures et comment passer sereinement le contrôle antipollution sur un véhicule.

Nettoyage anti-pollution et norme Euro

  • Euro 0 : cette catégorie comprend tous les véhicules à essence sans pot catalytique et les véhicules “non écocarburants”. La plupart de ces véhicules ont été immatriculés avant le 31/12/1992, après quoi il est devenu obligatoire d’obtenir une homologation Euro 1.
  • Euro 1 : la législation est en vigueur depuis 1993 et a obligé les nouveaux véhicules à être équipés de convertisseurs catalytiques et à utiliser l’injection de carburant dans les moteurs à essence.
  • Euro 2 : la législation est en vigueur depuis 1997 et a imposé des changements pour la réduction des émissions polluantes différenciées entre les moteurs à essence et diesel.
  • Euro 3 : la législation est en vigueur depuis 2001 et a imposé l’adoption d’un système appelé Eobd, pour contrôler le système anti-pollution.
  • Euro 4 : le règlement est en vigueur depuis 2006 et impose des limites encore plus strictes. Même si dans certains cas il était déjà présent sur les diesels Euro 3, le filtre à particules commence à se répandre sur les Euro 4.
  • Euro 5 : en vigueur depuis octobre 2008, la norme Euro 5, pour être respectée, impose l’adoption générale du filtre à particules sur les voitures diesel et essence.
  • Euro 6 : la norme est en vigueur au 1er septembre 2014 et rendu obligatoire à partir du 1er septembre 2015. La norme Euro 6 couvre également les moteurs hybrides alimentés par l’électricité ou un moteur entièrement électrique.

Filtre à particules : le nettoyage anti pollution un passage obligé !

Le filtre à particule (FAP) est un dispositif capable de réduire les émissions de poussières fines (particules) produites par les moteurs diesel, mais aussi les moteurs essence. À ce sujet, nous vous avons fait un précédent article sur comment décrasser son moteur diesel et nous ne saurions trop vous en recommander la lecture avant la rentrée de septembre…  

Le fonctionnement du filtre à particule permet un Nettoyage anti-pollution. Il est basé sur l’agrégation des poussières fines (particules fines ou PM10), produites par les gaz d’échappement, en agglomérats de particules plus grosses, qui sont interceptées par un filtre inséré dans le conduit du silencieux.

 Pour éviter un colmatage qui endommagerait le moteur, le filtre à particule élimine périodiquement ces agglomérats en les brûlant (en les oxydant), mettant ainsi en œuvre ce que l’on appelle la régénération du filtre. Les modèles Citroën et Peugeot sont équipés du filtre à particules actif qui, grâce à un additif mélangé automatiquement au carburant, complète la régénération à basse température.

Les voitures diesel et essence ne peuvent circuler que si elles sont équipées du filtre à particule (même si elles sont conformes à la norme Euro 4).

Actuellement, le filtre à particule est monté en série sur de nombreux nouveaux modèles diesel et garantit un niveau élevé d’efficacité dans la réduction des particules de poussière fines. Toutefois, il est également possible de faire installer un modèle simplifié de filtre à particule sur de nombreux véhicules diesel à une date ultérieure (ce que l’on appelle le “retrofit” ou l’installation après-vente), mais le rendement est inférieur à celui des véhicules standard. La présence du filtre FAP doit être indiquée sur le document d’immatriculation du véhicule.

Nettoyage anti pollution et entretien

Le nettoyage anti pollution des véhicules est également histoire d’entretien. Le conducteur doit respecter absolument le carnet d’entretien, faire les vidanges régulièrement ou encore pourquoi pas utiliser des additifs anti calamine à versé dans le réservoir.

Un bon entretien de l’auto permet au moteur d’être moins polluant et du même coup assurer le passage au contrôle technique antipollution !